Archives

ADHESIONS 2021

Que ce soit un renouvellement ou une nouvelle adhésion, rendez-vous sur cette page pour en savoir plus sur ce que peut vous apporter d'adhérer à l'AFDEM.

lire plus
Retours sur la formation MITI du mois de septembre

Retours sur la formation MITI du mois de septembre

Quelques témoignages de participants à la volée : « J’ai été ravie de cette formation. Elle m’a permis d’avoir un regard sur ma propre pratique et d’identifier des points précis à améliorer (et ce dès le 1er jour). Elle me donne un outil éprouvé afin de pouvoir...

lire plus
Présentation de l’EM en vidéo

Présentation de l’EM en vidéo

Anne Dansou, pneumologue, tabacologue et formatrice en entretien motivationnel, présente les principes de l’EM et ses applications cliniques dans une émission de la chaîne Youtube Fréquence médicale.

lire plus
E-learning et EM : Un projet canadien primé

E-learning et EM : Un projet canadien primé

Guillaume Fontaine, un étudiant montréalais de troisième cycle et infirmier est lauréat du prix Global Nursing Innovation pour l'année 2017. M. Fontaine a été choisi pour sa recherche à l'Institut de cardiologie de Montréal affilié avec l'Université de Montréal...

lire plus
Les précurseurs de l’EM : Plexus in indeterminatione (bloqué dans son ambivalence)

Les précurseurs de l’EM : Plexus in indeterminatione (bloqué dans son ambivalence)

« (…) Si je me suis tiré les cheveux, si j’ai frappé mon front, si j’ai embrassé mes genoux avec mes mains, je l’ai fait parce que je le voulais, et je pouvais aussi le vouloir et ne le pas faire, si les parties de mon corps capables de ce mouvement n’eussent pas été en état de m’obéir. J’ai donc fait plusieurs actions où le vouloir et le pouvoir n’étaient pas une même chose. Et cependant, je ne faisais pas alors ce que je désirais avec une passion sans comparaison plus grande que toutes ces actions, et ce que j’aurais pu faire aussitôt que je l’aurais voulu, parce qu’il était impossible que le voulant je ne le voulusse pas. De sorte que la volonté et la puissance n’étaient en cela qu’une même chose : et vouloir faire ce que j’avais dans l’esprit était le faire. Il ne se faisait pas toutefois ; et mon corps obéissait plus facilement à la plus faible volonté de mon âme, lorsqu’elle lui commandait de se mouvoir, que mon âme n’obéissait à elle-même en la chose du monde qu’elle voulait avec le plus d’ardeur, et qui se devait accomplir dans la seule volonté. (…) »

lire plus